Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mars 2007 6 03 /03 /mars /2007 21:48

Lors de mon dernier voyage à Masanga j'ai été confrontée à l'excision des petites filles. Elle se pratique généralement entre 3 et 5 ans. La période propice est de février à avril.

Comment repartir en sachant cela ! Faire semblant de rien ? Ce n'est absolument pas dans mon caractère. Alors, malgré tous les avertissements, j'ai décidé de tenter tout ce qui était en mon pouvoir. 

 

J'ai réfléchi, tourné en rond, puis longuement médité. Et puis la confiance est apparue et je me suis laissée aller à mon instinct, certaine que j'étais sur le bon chemin. Alors tout à coulé de source comme une sorte de miracle.

J'en ai parlé avec des étudiantes dans mon programme : « Des clans de femmes sont très organisés et les villageois en ont peur. Elles ne m'écouteront même pas!»

J'ai alors organisé une école maternelle.  J'y accepterai seulement les fillettes dont les parents auront promis de ne pas exciser.

J'en ai parlé dans la famille de mon mari dont la mère fait partie d'un de ces clans, les bondos. Je savais que dans cette maison une fillette y est encore intacte.

On m'a regardé les yeux écarquillés et puis plus rien. J'ai patienté car je savais que s'ils acceptaient ça sera un gros pas de fait.

J'ai attendu la réponse pendant une semaine et j'ai fini par gagner !  J'ai sauvé Hanna, ma première fillette!

Et puis des femmes sont venues s'informer, me présenter leurs filles. J'ai donné mes conditions en disant que je contrôlerais régulièrement. Pas de triche sinon c'est dehors sur le champ !

Le jour avant mon départ j'ai parlé devant  tout le village en les remerciant de leur accueil et en leur parlant de mes divers projets. J'ai réussi à parler devant tous ces gens réunis de l'excision et de ma proposition. Une énorme réussite ! Le chef du village m'a alors proposé, devant tout le monde,  de me confier sa dernière petite fille. Les femmes se sont alors levées et ont chanté en tapant des mains « thanki, thanki », merci, merci ! Je ne vous dis pas mon étonnement et mon émotion !

Maintenant Frances, Isatu, Fatima, Zanabe, Aminata ,  Kadiatu , Alice, Mahawa, , Marie, Mary et les autres attendent votre aide.

 

Aidez-les, elles vous remercieront un jour !  

Je crois que les gens commence à prendre conscience que l'excision ça coûte cher et que ça n'apporte rien de bon tandis que l'instruction ça sort de la misère. Je suis peut-être arrivée juste au bon moment

 

Les deux plus grandes sont déjà excisées!

En trouvant assez d'argent nous pouvons peut-être faire disparaître l'excision dans tout le village !

 

Bon tout ça c'est bien beau, il me faut trouver maintenant l'argent pour construire une petite école. Je dois acheter des tables, des chaises et du matériel divers et payer un prof. 







Agissez ! Aidez-moi à les sortir de là.

 

Pour toutes informations supplémentaires contactez:

Michèle Moreau : michele.moreau@hotmail.com

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

     

 

  

 

         

 

   

 

              

 

    

 

                    

 

     

 

                           

 

      

 

                                   

 

       

 

                                            

 

        

 

                                                      

 

         

 

Repost 0
Published by Michèle - dans Excision
commenter cet article

Présentation

  • : Excision
  • Excision
  • : EXCISION DES PETITES FILLES DE MASANGA Lors de mon dernier voyage à Masanga j'ai été confrontée à l'excision des petites filles. Elle se pratique généralement entre 3 et 5 ans. La période propice est de février à avril. Comment repartir en sachant
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens