Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 16:12
Bonjour à tous,
 
J’ai passé tout le mois de septembre à Masanga mais cette fois sous une pluie soutenue et un taux d’humidité à 100%.
 
La jeep qui nous a été offerte par Gaznat à Aigle est ENFIN arrivée sur place (pas chargée sur le bateau prévu, problème d’amarrage et lutte pour la sortir du port…) bref j’ai pu en profiter pour la dernière semaine de mon séjour ce qui n’était pas un luxe.
 
En attendant j’ai pris les taxis locaux pour mes déplacements urgents. Lorsque je dis taxi ça veut dire 4 roues qui tournent en vibrant dans tous les sens sous une carrosserie passoire₺ et surtout un pot d’échappement qui envoie ses gaz dans l’habitacle… Résultat des courses, mes poumons n’ont pas du tout aimé ça.  Je suis rentrée épuisée.
 
Mais passons aux bonnes nouvelles.
 
028-Accueil-a-Massanga.jpg
 
 
 
L'arrivée est toujours aussi émouvante !
 
 
 
 
 
 
 
Sowes--18-.jpg
 
 
 
Huit exciseuses de Magburaka, le chef-lieu du district, sont venues avec leur fille et petites filles afin que nous les inscrivions dans notre programme contre l’excision ! Ça c’est énorme ! Je me suis empressée de dire OUI bien sûr.
 
 
 
En décembre nous organisons la 3ème cérémonie Bondo SANS l’excision avec 60 filles. Marie Kamara, une ancienne collaboratrice de l’OMS rentrée au pays nous aide sur place.
 
Pierre-Louis--1-.jpg
 
 
Je suis partie cette année avec un ami, Pierre-Louis, qui a pris et répertorié les photos des enfants afin de les envoyer aux  parrains-marraines. Un énorme travail qu’il a superbement bien fait et qui m’a beaucoup soulagé. 
 
 
 
 
Nous avons pour la 1ère fois deux supers bénévoles qui viennent du Danemark. Soren, pour gérer le programme, l’école et la formation continue des maîtresses indigènes. Jacob, qui construit une maison pour les cérémonies Bondos et s’occupe également de l’entretien du site MEA.
 384
Nous avons  organisé la rentrée scolaire de notre école, des enfants en primaires et de ceux en secondaire. A ce jour nous avons un total de 270 élèves dont 225 filles échappant à l’excision. MAIS 5 autres vont rejoindre la cérémonie en décembre et une environ 60 attendent dans le village de Rogbeshe. Encore une fois, si je trouve assez de monde pour travailler sur place nous pouvons acceptez l’inscription de 1000 filles demain…
 
 
 
Une petite histoire pour terminer ce bref récit :
 
En 2007 est née Marion. Elle était si petite que nous ne pensions pas qu’elle allait vivre. Sa maman est une de nos anciennes élèves. Je lui ai donné ma couverture toute douce pour tenir son bébé bien au chaud et lui ai conseillé de la mettre au sein le plus souvent possible. L’année suivant j’ai retrouvé cette petite fille en pleine forme mais sa maman est Limba, un clan qui excise aussi les filles. Je lui ai dit de ne pas le faire, que je prendrais Marion dans le programme mais elle a refusé. Chaque année je suis allée la trouver et … cette année j’ai gagné. Maman et fille sont venues me trouver. Marion, si belle avec ses grands yeux intelligent, a commencé l’école enfantine dans notre école OUF ! Rien que pour ça j’ai le courage de continuer.
Marion Koroma B2 (2)
Mes amitiés à vous tous et encore un grand merci car sans vous ce programme n’existerait pas.
 
Michèle
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle - dans Voyages
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Excision
  • Excision
  • : EXCISION DES PETITES FILLES DE MASANGA Lors de mon dernier voyage à Masanga j'ai été confrontée à l'excision des petites filles. Elle se pratique généralement entre 3 et 5 ans. La période propice est de février à avril. Comment repartir en sachant
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens