Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 18:55

Résumé de la réunion avec les chefs du district de Tonkollili et le chef de la section avec les Sowers du district.


Le 17 avril 2010.


Rencontre avec les Sowers et les chefs de district et de la section de Kholiffa Rowalla durant une cérémonie Bondos se déroulant à Rogbeshe, chef lieu du district.

 
Etaient présent,
 
Pa Singbie,  Chef de section, de Rogbeshe
Na Socco, grande exciseuse en chef, travaille et habite à Magburaka
Ya Sampa, ex-exciseuse et marraine du programme MEA, de Masanga
Na Roukkoh, exciseuse,  de Kholiffa.
Susan Conteh, représentante des droits humains et protection de l’enfance, de Magburaka.

Michael Fodé Cissé, coordinateur MEA

  
Susan Conteh, protection et droit de l’enfant. Souhaite la bienvenue à tout le monde.  On est là aujourd’hui pour parler des droits de l’enfant.
Je suis excisée mais aujourd’hui je ne ferai pas ça à mes enfants. J’ai trois filles que je ne vais jamais exciser.

Il y a beaucoup de désavantages à faire l'excision. Toutes les femmes excisées doivent bien les connaître. Je vous encourage vous toutes les Sowers (exciseuses) de bien réfléchir et mettre fin à cette pratique.

Merci à mon frère Michael et sa femme pour nous avoir aidés en construisant une école uniquement pour les filles non excisées. C’est une première dans ce pays. On va vous aider, que l'état vous encourage et mettre votre école en numéro 1. Bravo à vous.


Michael Fodé Cissé, coordinateur à Masanga. C’est très bien de garder les coutumes de notre pays. Il faut absolument garder les bonnes et jeter les mauvaises.  Si les Sowés font les cérémonies sans les excisions elles vont toujours garder leur travail. On n’est pas là pour les critiquer mais pour respecter les droits des enfants. Il faut donner le temps aux filles de choisir si elles veulent le faire ou non.

Si j’ai des filles je ne les ferai pas exciser.

Pour qu’un pays se développe il faut accepter des changements. Il donne l’exemple de Susan qui a été excisée mais qui ne fera pas exciser ses filles.

Il rappelle que médicalement c’est prouvé qu’il y a des problèmes suite à l’excision. Il remercie pour la collaboration de tous.
 
Pa Singbie, chef de section de Rogbeseh. Salut à vous tous.  Merci à Michael et sa noble femme pour ce que vous avez fait dans ma section.

Ca n'est pas facile d’arrêter cette pratique en un jour mais je suis sûr que ça va fonctionner.

Je vous donne mon appui sans rien vous demander. Que vous programme marche et que personne ne touche les enfants inscrits dans votre programme. Je vais travailler avec Ya Sampa et les autres Sowers pour vraiment diminuer la pratique de l’excision. Je vous soutien et je suis là pour vous à tous moment. Salutation à Michèle et à toutes les personnes qui nous aident. L'éducation est la clé de ce monde. Ma prochaine demande et que je besoin d’une même école ici à Rogbeseh. Merci.
 
Ya Sampa, marraine du programme de Masanga. Salutations à tout le monde. Je suis la marraine de ce programme. Je n’ai jamais été à l'école. Je n'a aucune maîtrise sauf l'excision qui était le métier qui me faisait vivre de jour en jour. Je vous promets que j'ai tout arrêté et que je vais honorer mon rôle de marraine de ce programme. Durant une cérémonie j’ai rendu toutes mes affaires de Sower. J’ai repris mon nom de naissance soit Ramatu Fornah. Je veux rester et continuer à soutenir ce programme de tout mon possible. L’avenir de ces enfants me concerne énormément.

Je suis contente de l'école et de tout le matériel fourni aux enfants.

Merci a Michael et Michèle pour leur travail.

 
Na Socco de Magburaka. Bonjour, je suis Na Socco la femme de plus puissante de la région. Pour moi je suis tout à fait ok d’arrêter ce métier. Maintenant on va faire de plus en plus ce type de cérémonie sans y-inclure l’excision. Je connais bien Michèle et Michael de Masanga. A partir de ce jour je suis avec vous et je suis prête à vous soutenir partout. Si vous êtes prêt, l’année prochaine nous pourrons faire une autre cérémonie Bondos sans l’excision et je viendrai volontiers pour la conduire. Tous vos enfants qui sont dans votre programme sont protégés et que personne ne les touches.

Merci pour votre travail et bravo pour cette superbe école enfantine à Masanga.

Le Paramount chief, dirigeant du district de Tonkollili  est venu me trouver à Masanga le le 18 avril 2010.

Il nous félicite pour notre travail et pour la construction de l’école enfantine. Il ma promis qu’il va nous soutenir et qu’il est à notre disposition si nous avons des problèmes à résoudre pour faire progresser le programme.  

Lui et son peuple aime notre programme et le soutiendront à tout moment.

Il remercie infiniment Michèle et toute l'équipe MEA suisse.

 


Pa Alie Kamara, chef de Masanga est gravement malade. Il dit qu’il nous soutien pour tout.

Il remercie Michèle et Michael et toute l'équipe de MEA pour cette école. Je lui ai donné un bâton de marche traditionnel.

 


 

Michael le 27 avril 2010

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michèle - dans Excision
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Excision
  • Excision
  • : EXCISION DES PETITES FILLES DE MASANGA Lors de mon dernier voyage à Masanga j'ai été confrontée à l'excision des petites filles. Elle se pratique généralement entre 3 et 5 ans. La période propice est de février à avril. Comment repartir en sachant
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens